De Santa Cruz à Samaipata

Heureux de quitter santa Cruz où nous avons du faire une escale mécanique pour Rainbow afin de voir si tout était ok avant les futures pistes qui ne le ménageront pas. Nous n’avons pas pris le temps de visiter la ville. L’agitation, le monde, les grandes artères, la poussière et le bruit nous ont poussé à fuir.

Nous continuons donc notre route vers Samaipata. En chemin, nous aurons la chance de voir des paresseux évoluer en haut des arbres de la place d’un village…..Y a pas à dire, ils prennent  leur temps.

A l’approche de Samaipata, nous en profitons pour visiter « El Fuerte ». Il S’agit d’un site archéologique préhispanique. Il est célèbre pour son immense rocher tabulaire aménagé de bassins et de canaux creusés à même la roche qu’accompagnent deux figures de félin, ainsi que pour ses niches latérales, façonnées de la même manière. Classé patrimoine mondial de l’UNESCO en 1981, ce site est supposé avoir été érigé à des fins religieuses et cérémonielles par des populations pré-incaïques. En colonisant la région,  les Incas se le seraient approprié et en auraient poursuivi l’aménagement. La plupart des vestiges qu’offre Samaipata restent toutefois bercés de mystères et leur interprétation est ardue. L’expression « fuerte de Samaipata » (fort de Samaipata) qui s’utilise pour désigner le rocher pourrait laisser entendre qu’il s’agissait d’un complexe défensif. Ce terme est cependant bien plus vraisemblablement un héritage des premières décennies de l’époque coloniale. Pour lutter contre les Indiens Chiriguano, les Espagnols élevèrent en effet en ce lieu des fortifications précaires.

Nous arrivons enfin à Samaipata. C’ est un joli village de montagne paisible, à l’architecture traditionnelle, fondé par les espagnols en 1623. Un petit havre de paix perché à 1700m d’altitude, un premier pallier pour nous préparer  aux 4000 m d’altitude de Potosi et aux 3500 m d’Uyuni ( Nous allons tenter de grimper de 500m en 500m afin d’éviter le mal des montagne qui peut vite devenir une mauvaise expérience).

Nous croisons pleins de petites communautés hippies qui se sont installés ici,  vivant en harmonie avec la population. Ce brassage culturel nous a tout de suite plu, on sent ici une véritable ouverture d’esprit et une belle douceur de vivre. La place du village est charmante et les maisons plutôt jolies. C’est jour de marché quand on arrive, l’occasion de se ravitailler un peu en fruits et légumes. On en fait une véritable cure en ce moment. En Bolivie on trouve un choix de dingue. Ca va de la salade, brocoli, carottes, tomates, concombres, courgettes, courges… aux mangues, avocats, bananes, fraises, melon d’eau, pastèques, ananas…..et j’en passe plein. Pour le bonheur de Clément et le mien, c’est jus de fruit frais tous les jours.

En Bolivie on a découvert les almuerzo, c’est un menu qui comprend jus de fruit frais, soupe, plat et dessert pour la modique somme de 25 bolivianos environ, c’est-à-dire quasi rien, donc on mange un peu plus au resto et on se régale.  A Samaipata, on ira même dans un ptit resto délicieux pour le plaisir de manger des lasagnes….Un régal.

DSC_1303

On se dit que le hasard fait bien les choses. Nous avions croisé un camping-car français à Iguazu et on leur avait laissé un message sur le pare-brise afin peut être de se croiser sur les chemins. Après quelques messages, nous savions qu’il ferait route vers la Bolivie et ce jour-là que voit-on sur la place du village, le fameux camping-car. Nous passerons une partie de l’après-midi et la soirée ensemble à échanger sur notre périple. Les enfants étaient ravis de trouver des copains. On a même fini par faire un camping-car de vieux et un de jeunes pour que chacun y trouve son compte. Nous les quitterons le lendemain en prévoyant de faire le Salar d’Uyuni ensemble pour plus de sécurité. C’est effectivement recommandé de ne pas le faire seul en cas d’enlisement ou de panne de chauffage, la nuit pouvant descendre à -20 degrés.

 

 

 

3 réflexions au sujet de « De Santa Cruz à Samaipata »

  1. C est toujours autant plaisant de vous lire et admirer les belles photos. Je pars en voyage a chaque fois…
    Quel magnifique étalage  » arc en ciel » de fruits et legumes sur le marché….On en a l eau a la bouche. Regale toi ma soeurette!
    C était chouette de pouvoir te parler et te voir sur whatsapp ca faisait trop longtemps a mon gout.
    Mon francky.. je rejoins le commentaire précédent. … trop beau gosse avec la barbe!
    Gros gros bisous les loulous.
    Je vous aime. Lilice

    J'aime

  2. Quel plaisir de suivre votre magnifique voyage. Les enfants ont l’air si heureux…. C’est une belle aventure familiale que vous vivez et on vous envie. On vous embrasse, bonne continuation.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.