Le Sud Lipez en 4×4

Dimanche matin, 7 heures, nous sommes devant l’agence « la Torre ». Nous allons vivre quatre jours dans le Sud Lipez en compagnie de notre guide et chauffeur attitré Roberto et notre cuisinier Marco. Nos sacs et duvets sont emballés dans une bâche en plastique et chargés sur le toit du 4×4. Notre périple commence. On n’en revient pas du confort du 4×4. Il peut rouler jusqu’à 80km/h sur des pistes et on est à peine secoué. En camping-car même à 20km/h, on est déjà en mode essorage automatique.

Le Sud Lipez est une région sauvage au sud de la Bolivie. Les routes ne sont que des pistes en plus ou moins mauvais état (ornières, cailloux et ripios y sont légions) et on n’y trouve quasiment aucun panneau de direction. C’est la terre de l’Altiplano et des Andes, balayés par les vents, celle des lacs d’altitude et des flamants qui y ont élu domicile ainsi que la terre des volcans et des sommets qui se dressent au-delà des 5000 m d’altitude.

Le tour commence par un passage par la Quebrada Palala. Il s’agit d’un millefeuille de pierres rouges et ocres qui ont été sculptées par l’érosion. Cette mise en bouche est déjà de très bonne augure.

DSC_4895
DSC_4893
Une ascension sévère nous mène ensuite à 3750 m à « El Sillar ». Le panorama à 360°, est exceptionnel : montagnes rouges et vertes d’un côté, orgues de sable et pics ocre de l’autre. On en prend plein les yeux. La beauté de la nature à l’état pur.

DSC_4886
DSC_4876
DSC_3747
L’enchantement se poursuit à la « Ciudad del Encanto ». Ici la roche est également creusée telle de la dentelle par l’eau et le vent. Un ravissement. On prendra le temps de se faufiler dans des cavités, des passages étroits. Les enfants en redemandent. On ne joue pas dans un tel labyrinthe tous les jours.

DSC_3756
DSC_3794
DSC_3770
DSC_3776

Ca y est, grand moment, en arrivant à la Laguna Vinto, nous voyons nos premiers flamands, même si ces derniers ne sont pas tout proche….. Ce sera le début d’une longue série.

DSC_3819
DSC_3823

La route nous mène ensuite à « Italia Perdida » dont les formations ruiniformes rappellent l’ouest américain. Nous y verrons les rochers d’escalade, le dromadaire, la coupe du monde, le cœur brisé. Sympathique balade à la tombée du jour.

Première nuit à l’hôtel. ll ne fait pas chaud mais on s’attendait à pire. On nous avait dit que parfois, il pouvait faire jusque -25° la nuit. Les chambres et les sanitaires sont plus que rudimentaires. Il ne faut pas compter sur trop de confort. Nos duvets et les trois couvertures de l’hôtel ne sont pas de trop. Les chambres semblent très légèrement chauffées. Heureusement car dehors le vent souffle.  Nous sommes ravis de partager nos expériences vagabondes autour d’un verre avec des voyageurs canadiens, français et belges (Savez-vous que les français représentent plus de 50% des touristes présents dans le Sud Lipez ? ). La soupe et les saucisses frites de Marco nous font du bien avant d’affronter le froid de la nuit.
6h30, le réveil est difficile surtout pour Lisa. Il fait froid en sortant du lit. Repus grâce aux pancakes de Marcos, nous repartons sur les routes dès 7h30.

Première visite de la journée,  la Laguna Katal. C’est une ravissante lagune coincée au milieu de collines rocheuses. L’endroit est paisible. La mousse verte qui recouvre les bords de la rivière nous rappelle les potsines corses. Les enfants font des barrages dans les ruisseaux et on en profite pour admirer les sympathiques vizcachas (chinchillas) qui sont semble-t-il nombreux à avoir élu domicile dans cette jolie contrée.

DSC_3895
DSC_3898


DSC_3995
DSC_3931
En chemin vers la Laguna Negra, nous aurons l’occasion d’apercevoir le canyon de l’Anaconda (appelé ainsi car le trajet de la rivière rappelle ce reptile) ainsi que la vallée de las Rocas.

DSC_4007
DSC_4015

Ballade à la laguna negra

DSC_4016


En continuant notre trajet vers le Sud, nous avons l’occasion d’admirer 3 lagunes côtoyant montagnes et volcans. La couleur blanche de ces lagunes n’a rien à voir avec le sel mais au borax et à l’évaporite, des dépots rocheux salins.
La Laguna Canapa nous a permis de voir les flamants de plus près. Nous avons pris beaucoup de plaisir à déambuler le long de la lagune et à pique-niquer au milieu de ces magnifiques volatiles.

DSC_4053
DSC_4054
DSC_4111
DSC_4123

DSC_4118
DSC_4127
DSC_4126

La Laguna Hedionda : C’est ici que les flamands étaient les plus nombreux. Sympathique ballade digestive en famille.

DSC_4200

DSC_4185

DSC_4232
DSC_4190

La Laguna Honda

DSC_4269

Halte en haut d’un plateau rocailleux afin de profiter des belles couleurs rouges et ocres des sommets du désert de Siloli.

DSC_4285
DSC_4286
Petite ballade au milieu de pierres ruiniformes gigantesques dont la plus spectaculaire se nomme l’arbre de pierre. Sur place, un renard andin acceptera de se plier à une séance photo.
DSC_4314
DSC_4308
DSC_4302

Cette deuxième journée s’achève à la Laguna Colorada. Cette lagune très peu profonde de 60 km2 située à 4300 m d’altitude au pied de plusieurs volcans, subit des températures glaciales en hiver. La lagune présente des îles couvertes de borax  et une couleur rouge sang aux heures les plus chaudes de la journée. Cela est du à la présence d’algues microscopiques, base de la nourriture des flamands, qui réagissent à la lumière en produisant du bêta-carotène. Selon le vent et l’intensité solaire, les tons du lac changent au fil des heures. Au moment où nous arrivons sur le site, il est un peu tard et le rouge n’est déjà plus aussi vif. Cela dit le spectacle est quand même superbe.

DSC_4330
DSC_4332
DSC_4345
DSC_4357

Deuxième nuit à l’hôtel. C’est encore plus spartiate. Les matelas sont posés sur de la pierre et l’hôtel n’est pas chauffé. Les températures sont froides et on se blottit encore plus rapidement dans nos duvets et sous les couvertures. L’eau des sanitaires est gelée. Nous ne nous doucherons pas pendant les 4 jours dans le sud Lipez. Entre la crasse et la pneumonie, on a choisi.


Le lendemain matin, nous sommes de bonne heure à la Laguna Colorada pour reprendre quelques clichés des flamands. Cet endroit est un des lieux de reproduction de 3 des 5 espèces de flamants roses recensées dans le monde : les flamants chiliens, les andins et les James. Encore une fois, nous nous infiltrons tout près de leur milieu naturel pour les admirer en nous faisant le plus discret possible. Nous serions bien restés plus longtemps mais notre gardien du temps nous rappelle gentiment à la réalité.

DSC_4456
DSC_4402
DSC_4432
DSC_4457
DSC_4479
DSC_4458
Nous rejoignons les geysers de Sol de Mañana situés à 4870 m d’altitude. Les entrailles de la terre sont ici à ciel ouvert. Plus précisément : sur 1 km2 environ,  on peut observer des marmites de boue bouillonnantes et des fumerolles de soufre avec des émissions de vapeur d’eau jusqu’à 50 m de haut. Aucune barrière de sécurité. A nous de faire attention où on met les pieds.

DSC_4486
DSC_4515
DSC_4507
DSC_4506

Vers 11h, direction le Salar de Chalviri et son bassin d’eaux chaudes (37-40°). Nous gouttons au  plaisir de faire trempette dans ce petit bassin pendant une demi-heure en contemplant le salar et en ayant la chance d’y être seuls avec notre guide. On a évité la foule de justesse. A un quart d’heure près, on se baignait avec la masse. Cette baignade nous a ressourcé. On tombe tous les 4 dans les bras de morphée après un quart d’heure de voiture.

DSC_4547
DSC_4536
DSC_4538
IMG_4930

Le désert de Dali avec ses couleurs chaudes et sa corolle de montagnes dorées.

DSC_4571
DSC_4565
DSC_4559

La laiteuse Laguna Bianca

DSC_4572
DSC_4595

Enfin, la tant attendue Laguna Verde. On est ici à 4350 m à l’extrême sud de la Bolivie. Lorsque le vent se lève et brasse l’arsenic en suspension, ses eaux prennent une teinte turquoise. Superbe, surtout avec le volcan Licancabur en arrière fond.

DSC_4587
DSC_4588
La Laguna Kollpa permet à Roberto de faire le plein de carbonate de sodium pour fabriquer ses propres détergents. L’exploitation de la lagune est un self-service géant. Il n’y a qu’à se baisser. Cela nous laisse le temps de profiter de nombreux envols de flamands.

DSC_4602
DSC_4640
DSC_4634
DSC_4643
DSC_4669
La Laguna Hedionda où se côtoient en toute quiétude flamands et vigognes.

DSC_4693
DSC_4695
DSC_4716

Dernière nuit dans le Sud Lipez. Ici encore la nuit est froide. Pas de chauffage, la vitre de notre porte est cassée laissant passer de l’air et les toilettes sont de l’autre côté de la cour. Faut pas avoir une envie pressante au cours de la nuit.

Pour cette dernière journée, on a de la route pour rentrer à Tupiza et peu de sites à voir même si le paysage en lui-même est déjà un sacré spectacle. Départ 7h30 et arrivée à 17h30.

DSC_4744

DSC_4773

DSC_4749

DSC_4849

DSC_4851

En chemin, on fait quand même un arrêt à Pueblo Fantasma. Il s’agit de vestiges d’un village colonial hispanique crée pour l’exploitation d’une mine d’argent. C’était sympa de se balader sous le soleil au milieu des ruines du village. Nous débuterons une timide descente dans l’ancienne mine mais n’irons pas très loin. Aucune sécurité et à part nous, il n’y a personne à des kilomètres à la ronde. On ne prend pas de risque.

DSC_4828

DSC_4808

DSC_4831

La fin de la route est épuisante. Les enfants sont sages malgré la durée. Clément lit sur sa liseuse quasiment tout le trajet et Lisa chante beaucoup. En arrivant à Tupiza, nous sommes heureux de retrouver notre chez nous. Après 4 jours, il nous a manqué.
Ce soir, malgré la fatigue, nous sommes heureux de retrouver les Artéromans avec qui nous avions convenu de passer un nouveau bout de chemin. Les enfants sont heureux de se retrouver. Clément et Martin enchaînent les parties de foot tandis Lisa et Jeanne s’adonnent à la peinture. Le petit manège de la place ravit les filles. C’est manuel mais ça dure plus longtemps qu’en France.

DSC_4897

Le midi, nous sortons les tables et mangeons ensemble sur la place. Ca fait du bien de se poser, de ne rien faire, juste discuter, manger, boire et profiter. Nous prévoyons de passer la frontière ensemble le lendemain et de passer encore un ou deux jours en compagnie les uns des autres.

Le matin du départ, nous nous retrouvons sur la place principale de Tupiza et profitons avec les Artéromans des préparatifs pour la fête communale de Tupiza avant de reprendre la route.

DSC_4944

7 réflexions au sujet de « Le Sud Lipez en 4×4 »

  1. Hello la famille !
    Quel plaisir de vous lire car on a l’impression de voyager à travers vos photos !
    C’est juste magnifique et votre joie de vivre sur les photos en dit long…
    Ici, il ne se passe pas un jour sans qu’un petit garçon me demande « il rentre quand Clement ? »
    La notion du temps c’est pas encore ça ou peut être que je dois parler d’impatience 😉
    Nous sommes en tout cas ravis de lire que tout va bien et que vous êtes sur un petit nuage….
    Une grande pensée à vous 4 et à bientôt pour d’autres News.
    Bises des FRANCISCO

    J'aime

  2. Aie aie aie!!! On en a encore pleins les mirettes!!! On ne s en lasse pas! Je ne comprendrai jamais ceux qui ne sont pas d accord avec la fameuse expression : la montagne ca nous gagne! Quelle diversité de paysages! Et ils ont même immortalisé le baiser du flamand rose! Rien ne semble vous echapper dans ce voyage….la chance vous sourit profitez-en! La Bolivie est exceptionnelle je n avais jamais imaginé! Je ferai prochainement partie des 50% de touristes français.
    Encore bravo pour les superbes photos…on.s y croit!
    Dur dur…rappel a la réalité : arrivee a paris gare de lyon terminus du train… tous les voyageurs sont invités à descendre….. tu parles d un voyage!!!!
    Bonne continuation mes ptits chéris. Je vous aime.

    J'aime

  3. Hello vous 4, que de belles photos, ça donne envie (comparé à la grisaille parisienne). Je n’ai qu’une chose à vous dire profitez à fond c’est expérience unique…
    Dans l’attente de voir vos nouvelles aventures.
    Bises à vous 4
    Ju

    J'aime

  4. Coucou. C est Laeti, Virginie, yoann et Laurent. On est à la Thalasso des Sables d Colonne et on pense fort à vous. Suivons vos belles aventures. Profitez bien. Gros bisous de nous tous.

    J'aime

  5. enfin on trouve le temps de communiquer par écrit mais nous vous suivons par « arc en ciel » de puis notre retour de vacances. Nous nous régalons de votre voyage qui est merveilleux…..
    continuez à nous enchanter.
    Bises à vous quatre, très grosses aux enfants qui semblent se régaler aussi.

    J'aime

  6. Coucou les copains !
    Merci pour vos photos qui nous font voyager du fond de notre canapé
    Les soirées fraîches d hiver sont arrivées : je pense à toi ma Laeti qui est, tout comme moi, une fan inconditionnelle du plaid
    Prenez soin de vous
    Plein de bisous à vous 4
    Tâta Djé

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.