De Mar del Plata à la Péninsule Valdès

Nous partons de bon matin pour Mar del Plata, ville et station balnéaire favorite des portenos où nous espérons voir notre première colonie de lions de mer. Une bagatelle d’un peu plus de 900km à parcourir. La route est toute droite, plutôt plate et assez monotone. On est loin de nos magnifiques paysages montagneux.
En arrivant à Mar del Plata, nous nous rendons au point ioverlander et là, sur le port de pêche nous apercevons une dizaine de lions de mer qui se font dorer la pillule au soleil. Les lions de mer sont des otaries. Ils doivent leur nom à la crinière jaune orangée des males. Les males pèsent 350kg pour 2,50m. La femelle ne dépasse pas les 1,50m et ne pèse que 70kg.
On s’installe sur le petit banc à proximité d’eux et passons une heure à les observer. Ce sont principalement des mâles et les intimidations entre eux sont nombreuses dès qu’il y a un peu de promiscuité.

DSC_5289

Entre deux séances de bronzage, ils partent prendre un petit bain et reviennent s’affaler péniblement sur le premier emplacement trouvé.

Nous les voyons plus actifs lorsqu’une meute de 6 chiens viendra les encercler et les titiller gentiment, l’occasion d’assister à une sacrée chorale gutturale.

DSC_5309
DSC_5319
DSC_5321
Nous continuons ensuite le long du port pour voir le gros de la colonie. Il s’agit d’une colonie de plusieurs centaines d’individus. Malheureusement pour eux, les déchets envahissent un peu leur territoire.

DSC_5340
Ici encore, majoritairement des mâles. Le niveau sonore est impressionnant. Ca bataille et ça joue des coudes sur la plage. Il faut dire que c’est un peu la crise du logement. Il y a intérêt à bien s’entendre avec ses voisins.


Nous quittons Mar del Plata pour Bahia Blanca. Nous sommes obligés de repasser par un garage Ivéco dans lequel nous dormirons une nuit. Un bruit suspect au démarrage et nous voilà avec un changement de la courroie de distribution et de la courroie d’accessoire.

Avant de reprendre la route, Nous faisons le plein de denrées alimentaires. Par contre nous ne reprenons ni fruits ni légumes car nous devons croiser sur la route deux contrôles zoophytosanitaires. Ils récupèrent soi-disant les fruits et légumes et parfois la viande. Nos deux contrôles se passent bien et on nous autorise même à garder les quelques fruits et légumes qu’il nous reste. Cool !!! Certains amis voyageurs rencontrés quelques jours plus tard n’ont pas eu cette chance…

Le soir nous dormons près d’une colonie de perroquets qui nichent dans les infractuosités d’une falaise à Balnéario del Condor. En arrivant, il fait gris et le vent souffle très fort. Nous avons le plaisir de voir un camping-car garé près de la falaise. Eric et Marie-Danielle, deux retraités français viennent nous saluer et nous invitent à prendre l’apéro avec eux. Nous passons une sympathique soirée. Cela fait 7 ans qu’ils sillonnent les routes de la terre à bord de leur maison roulante. Toute leur vie est dedans. Encore des gens qui nous font rêver.

img_5202
Le lendemain, aux aurores, nous descendons avec Franck pour profiter des perroquets pendant que les enfants dorment. Des milliers de perroquets volent à proximité de la falaise tandis que d’autres patientent dans les niches qui leur servent d’abri.  Nous nous approchons et profitons du spectacle à la fois sonore et visuel. C’est impressionnant de voir une telle quantité d’individus.


DSC_5506

DSC_5618
DSC_5728
DSC_5649

Une fois les enfants réveillés, nous redescendons avec eux pour voir la colonie et en profitons pour faire une ballade le long des falaises. Le vent souffle un peu moins qu’hier.

DSC_5771

Après le déjeuner, nous partons pour San Antonio del Este pour voir une nouvelle colonie de lions de mer. Nous faisons notre halte à Playa Conchillas, c’est une magnifique plage recouverte de coquillages.

DSC_5848
C’est marée basse. On passe toute l’après-midi à vagabonder au soleil sur la plage. Nous apercevons les lions de mer au loin sur un banc de sable. Un peu déçus de ne pas les voir de plus près, nous nous consolons en faisant une super récolte de coquillages.  Lisa ne s’arrête plus. On en prend même pour les cousins et les copains.


Un lion de mer viendra quand même nous saluer.

DSC_5852
Notre découverte d’œufs étranges sur la plage.  (Après recherche, Franck penche pour des œufs de mollusques géants.)

DSC_5917
DSC_5921

Les enfants sont trop contents de creuser, jouer dans l’eau. Ce n’est pas les grandes chaleurs mais Clément finira sa journée heureux et trempé jusque dans ses bottes. Il serait bien resté une semaine de plus.

Le lendemain nous continuons notre route vers les baleines. Nous sommes de vraies piles électriques. On a tellement hâte….

 

 

Une réflexion au sujet de « De Mar del Plata à la Péninsule Valdès »

  1. Coucou….contente de voir que le blog se met à jour. On voit que ca ne capte pas beaucoup dans vos contrées lointaines! Bon, Rainbow a quand même quelques galères a son actif (vous nous aviez caché l episode des toilettes bouchées. .. en même temps y a pas de quoi se vanter j en conviens ) mais a chaque problème sa solution et presque les doigts dans le nez… c est l impression que ca donne: rien de rien ne vous empêchera de poursuivre votre beau voyage c est bien une chose que l on retiendra. Et tant mieux!
    Heureuse de voir les beaux sourires de mon Potmi et ma LIsou Fripou qui profitent des ptits bonheurs simples de la vie: sauter dans les flaques…pour la faire raler ( la mère ) gratouiller dans le sable sous qq rayons de soleil…. vous avez raison la nature suffit à elle seule pour nous occuper. Continuez a bien vous amuser. Gros bibis. Tatie qui vous aime

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.