Les Capillas de Marmol

A notre arrivée au Chili, comme d’habitude, nous nous mettons en chasse de produits frais. L’été commençant, les fruits se font plus nombreux. On fait le plein de nectarines, de melons d’eau, d’abricots, d’avocats, et de cerises. Les cerises sont charnues et juteuses. Un vrai régal. C’est tellement rare qu’on en achète en France, qu’ici, on se fait plaisir. On en achète 5 kg, ça part tellement vite.

Nous poursuivons notre route qui se transforme rapidement en ripio (piste). Les premiers 100 kilomètres sur la Ruta 265 se passent plutôt bien : le ripio bien compact est bien meilleur que ce qu’on a connu jusqu’à présent.

dsc_3211

La route serpente le long du lac Buenos Aires, qui s’appelle désormais Lago General Carrera depuis que l’on a passé la frontière ! C’est le deuxième plus grand lac du continent après le Lac Titicaca. Le premier nom de ce lac, donné par les Tehuelches qui occupaient ces terres à l’origine, est Chelenko qui signifie « eaux turbulentes ». Effectivement, en le voyant par moment si agité, on pourrait se croire à la mer.

dsc_3191

dsc_3212

dsc_3219

Cette immense étendue d’eau nous séduit immédiatement avec la couleur extraordinaire de ses eaux d’un bleu cristal, qui proviendrait des minuscules particules rocheuses de limon glaciaire en suspension. Nous nous arrêtons souvent pour profiter de la vue sur ces eaux limpides qui scintillent sous les quelques rayons de soleil.

dsc_3257

Les paysages autour du lac sont également magnifiques, nettement plus vallonnés et variés que du côté argentin. Nous évoluons souvent à flanc de montagne et Rainbow doit parfois négocier des pentes assez raides.

dsc_3214

dsc_3235

dsc_3226

En chemin, nous découvrons un petit autel à la gloire de Difunta Correa, devant lequel s’entassent de nombreuses bouteilles de plastique. Nous avions déjà eu l’occasion d’en apercevoir sur les routes argentines depuis le début du voyage.
Difunta Correa (la défunte Correa) est un personnage mythique, célébrée comme une sainte au Chili, en Argentine et en Uruguay. La légende raconte que Deolinda Correa mourut de soif, de faim et d’épuisement au bord d’une route, sous un arbre, alors qu’elle suivait son mari, recruté pendant les guerres civiles argentines du 19e siècle. Cependant son fils, encore bébé, fut retrouvé, le lendemain, bien vivant dans les bras de sa mère et tétant son sein, par des muletiers qui passaient par là. Depuis lors, interprétant comme un miracle la survie de l’enfant, les muletiers et, par la suite, tous les usagers de la route, en particulier les routiers, lui rendent hommage en dressant de petits sanctuaires sur les bords des routes, devant lesquels ils laissent des bouteilles d’eau remplies pour étancher la soif de la défunte.

dsc_3202

La soirée s’annonçant, nous trouvons un spot à l’abri du vent. Ce dernier est situé en bordure d’un petit bosquet accolé au lac. La vue est jolie. De bon matin, Franck et les enfants profitent du temps clément pour faire un foot.

dsc_3243

dsc_3249

Au moment de repartir, nous nous apercevons qu’une grosse pierre s’est glissée entre les roues jumelées de rainbow. Obligés de dégonfler puis regonfler une des roues pour enlever la pierre.
L’incident clos, nous reprenons la route et rattrapons la fameuse Carretera Austral en direction de Puerto Rio Tranquilo. La route est toujours aussi jolie. Bordée d’arbres, elle commence à laisser apparaitre au gré des virages des sommets enneigés, le champ de glaces nord (el campo de hielo norte) Le lago General Carrera n’est jamais bien loin.

dsc_3294

dsc_3272

dsc_3300

dsc_3259

L’état de la chaussée commence à changer. Il devient nettement moins bon que celui de la ruta 265 : les nids de poule deviennent plus nombreux…
Nous arrivons en soirée à Puerto Rio Tranquilo, petit village assez touristique, connu entre autres pour ses chapelles de marbre (las capillas de marmól).

Ces formations géologiques accidentées datant de plusieurs millions d’années ont été sculptées par les eaux cristallines du Lago General Carrera agitées par le vent.
Elles sont accessibles uniquement par voie maritime. De nombreuses agences touristiques ayant pignon sur rue proposent des petites balades en bateau pour aller observer de plus près ces merveilles géologiques. Le temps venteux et incertain nous obligera à repousser notre excursion au nouvel an.

dsc_3321

Le 31 janvier au soir, nous fêtons la nouvelle année avec les vananous dans notre Rainbow survolté pour l’occasion. Les enfants se sont une fois de plus éclatés avec leurs copains.

Nous en profitons pour vous souhaiter à tous amis, familles et lecteurs une très bonne année 2019 !

Le lendemain matin, 9 heures, nous sommes sur place, un peu ensommeillés par notre courte nuit, harnachés solidement et prêts à embarquer. Les eaux du lac sont plutôt calmes, le vent souffle peu ce matin.

Après environ 15 minutes de navigation, nous arrivons sur site pour découvrir ce phénomène si particulier. Nous pouvons admirer ce que le va-et-vient des vagues a sculpté, au fil des ans : des grottes aux formes étranges et aux cavités arrondies où la lumière se réfléchit sur les parois et révèle la beauté de ce marbre aux tonalités multiples, ivoire, gris, bleu, or.

dsc_3360

dsc_3371

dsc_3369

dsc_3380

dsc_3490

Le tunnel

dsc_3375

dsc_3417

Le chien

dsc_3467

La cathédrale

La chapelle

Ce trésor naturel nous en aura mis plein la vue !!!!!

dsc_3566

5 réflexions au sujet de « Les Capillas de Marmol »

  1. Coucou la familia!!! Tout d abord n avez vous pas honte de nous narguer avec vos bons fruits d été. Je sens la vengeance perso après les photos de galette envoyées sur whatsapp!!! Ah ouais vous voulez jouer a ça?…… bon ok on va perdre!
    Sinon toujours un ptit régal de vous lire…. la nature fait vraiment des merveilles les sculptures de marbres sont tellement impressionnantes. On a la belle vie les De Bricoles! Profitez en chaque jour…. ca défile…. papa a dit que dans quelques jours c est Pâques ! Ce n est pas complètement faux! Hier petit repas de nouvel an chez papou et mamoune…. le taux de decibels ne diminue pas ( et ils n etaient que 4 monstres) mais nous avons passé un très bon moment. Petite vaisselle avec papou qui nous a rappelé le bon temps chez mémé (quel grand sensible ce papou!). A très vite les loulous. Soyez prudents. Tatie Lilice qui vous aime.

    J'aime

  2. Salut la famille! Encore de bien belles photos livrées sur le blog et de beaux visages réjouis! Chez nous alternance de soleil et pluie ainsi que fraîcheur mais normal pour la saison… nous avons plaisir à profiter de ces qq accalmies concernant le temps pour faire des courses de trottinettes ( papa Noël m’a livré ma trottinette adulte, c’est cool!) dans la rue. Je profite toujours de mon calme à la maison… en journée évidemment… car les doudounettes savent vite restaurer l’ambiance à la sortie de l’école! Amusez vous toujours plus dans vos contrées lointaines si accueillantes et au plaisir de vous lire! Bises bises

    J'aime

  3. Coucou à vous quatre,
    Tout d’abord nous vous souhaitons une très bonne année 2019 aussi remplie de richesses que 2018.
    Comme d’habitude nous en prenons plein la vue. Grâce à vous nous pouvons admirer la beauté de notre monde.
    Nous sommes ravis de vous voir si heureux même si Enoha nous demande quand est-ce que Clément va rentrer. Il est content de voir que son copain découvre plein de choses et il a hâte de lui poser des questions.
    Continuez de profiter ainsi de la vie, vous allez finir par fédérer certains habitants de Beynes !!
    Plein de bises.
    Enoha, Sandrine, Fabrice

    J'aime

    • Merci sandrine,
      Bonne année à toi et à ta famille. Je te remercie pour ton message qui nous fait plaisir. Clement n’a pas oublié les copains dont il parle souvent. Il a hâte de les retrouver et parlé déjà de son futur anniversaire. J’espere Que tout va bien chez vous pour ce début d’annee . Plein de bises

      J'aime

  4. Coucou vous 4, tout à bord bonne année tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année ! Que vous souhaiter? Bonheur, santé, de voir de jolies paysages, rencontrer des personnes intéressantes, et aussi avoir peu de problèmes techniques…
    A chaque fois que je regarde votre site je me demande ce que nous faisons dans la grisaille parisienne. Profitez bien gros bisous à tous les 4

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.