Chiloe … ses mythes, ses églises et son petit air de Bretagne….

Ce matin, départ pour la grande île de Chiloe. D’après ce qu’on en dit, elle a un petit air de Bretagne… 5 heures de navigation plus tard, nous débarquons à Quellon tout au sud de l’île principale de Chiloé.

dsc_4352

dsc_4350

L’île est peuplée depuis 6000 ans. Lorsque les colons espagnols arrivent sur celle-ci en 1567, ils débarquent avec leur lot de maladies. Une épidémie de petite vérole suivie d’une épidémie de rougeole, dissémine presque la totalité de la population indigène. En 1826, Chiloe est rattachée au Chili.

Chiloé est composée d’une grande île et d’une quarantaine d’îles de tailles diverses.

C’est une île singulière, il y existe une mythologie particulière, avec des légendes et croyances traditionnelles encore bien vivantes aujourd’hui. Sorcières, gnomes, dieux serpents peuplent donc cette île et accentuent peut-être le rapprochement mystique avec la Bretagne et sa forêt de Brocéliande… L’archipel est également célèbre pour ses nombreuses églises en bois (60 au total) dont 16 sont classées patrimoine mondial de l’UNESCO et pour ses palafitos (maisons en bois sur pilotis).

Ce séjour sur ce petit bout de terre fut clairement une belle pause détente au Chili. Un instant hors du temps.

Sur le chemin vers Cucao
dsc_4366
dsc_4369
dsc_4367


Première Nuit en bord de mer à Cucao avec les Vananous et les Madilous que nous retrouvons avec plaisir.

dsc_4370
dsc_4461

Première étape, visite de la « Muelle de las Almas » ou « Kuy Kuy Tempilkawe »

La légende raconte qu’à proximité des falaises de Punta Pirulil, à Cucao, vous pouvez entendre la nuit, à côté du déferlement des vagues, les cris et les lamentations des âmes qui arrivent au quai, pour attendre le bateau en mousse blanche qui les emmènera dans le monde spirituel qui se trouve de l’autre côté.
On dit que si vous écoutez les âmes hurler, vous ne devriez pas essayer de communiquer avec elles, encore moins les appeler « les âmes de Cucao », sinon un an plus tard, la mort viendra vous chercher et vous en ferez partie.
La légende est intimement liée à celle du passeur Charon, qui, dans la mythologie grecque, est chargé de guider les ombres errantes du défunt d’un bord de l’Achéron à l’autre, moyennant le paiement d’une Obole.


dsc_4392

Les gens viennent ici nombreux rendre hommage à leurs morts

dsc_4404
dsc_4401

Visite du Parc National de Chiloe situé sur la rive du Pacifique ou nous avons encore cherché la Ranita, sans succès…

Le jour suivant, par une belle journée ensoleillée, nous partons visiter la capitale de l’île : Castro.
En chemin nous assistons à une course de voitures

nous visitons l’église classée de Vilupulli.

Les touristes sont nombreux à flâner dans ses rues. Depuis mi-décembre, ce sont les vacances estivales des argentins et des chiliens et je crois qu’on commence à en ressentir les effets. Nous avons beaucoup de difficultés à trouver une place de stationnement. Nous faisons une petite halte sur la place centrale pour visiter une des plus belles Églises classées de Chiloé. Elle a un peu des allures de maison de poupée avec ses couleurs violette et jaune !

dsc_4498

dsc_4528
dsc_4499

Les rues colorées de Castro


Promenade sur le port de Castro

Délicieux resto en terrasse : le Mercadito. On se régale de leur poisson frais.

Des maisons en bois d’alerces à Castro

Avant de quitter Castro, nous faisons une dernière halte pour admirer les Palafitos qui représentent l’image typique de Chiloé. Ce sont des petites maisons en bois de toutes les couleurs, dressées sur pilotis et situées majoritairement au bord des estuaires.

dsc_4485

dsc_4486

dsc_4487

On file ensuite vers une petite ville plus typique: Dalcahue. L’endroit est sympa et pittoresque !L’église classée est jolie.

dsc_4653

Le petit port de Delcahue très chouette avec son marché couvert qui regorge principalement d’étals croulant sous les vêtements en laine de mouton et les objets en bois.

 

La population chilote est une population de marins-pêcheurs. Ici, on vit principalement de la pêche ( Dans chaque port petit ou grand, nous voyons toujours des dizaines de bateaux en bois amarrés). On vit aussi de l’élevage de saumons ou de coquillages.

dsc_4477

De Delcahue, nous prenons un petit ferry qui nous permet de visiter une autre île de l’archipel : Isla Quinchao. Nous avons adoré cette parenthèse même si elle fut un peu courte. Ici, tout est calme, authentique. Les gens prennent le temps de vivre. Les touristes sont moins présents, ce qui est appréciable et cerise sur le gâteau, le temps est exceptionnel..

Nous visitons les villes d’Achao et de Curaco de Velez. Les maisons colorées, en bois d’alerces sont très jolies et bien préservées.

Nous visitons l’ église de Curaco de Velez.

et celle classée d’Achao

dsc_4627

Certaines non classées sont également fort jolies.

dsc_4638

En soirée, nous rejoignons le village de Tenaun après avoir effectué notre retour en ferry. Encore un joli spot face à la mer, non loin de l’église (également classée) du village. Nous avons une vue superbe en arrière-plan sur le continent avec la Cordillère des Andes et ses volcans enneigés.

Les dauphins et les cygnes à col noir viendront ici aussi nous saluer avant le coucher de soleil.

dsc_4751

dsc_4756

dsc_4772

dsc_4760

Nous assistons également au retour des pêcheurs.

dsc_4783

Le lendemain, départ sous la pluie pour Ancud, la « grande » ville du nord de l’île. Nous commençons notre visite par un tour au Centro de Visitantes Inmaculada Concepción, un musée installé dans un ancien couvent. Il détient les maquettes en bois des 16 églises classées et donne des explications sur celles-ci et le travail du bois plus globalement. Plutôt intéressant !

dsc_4796
Une fois sortit du musée, on ne s’attarde pas trop dans les rues de la ville à cause de pluie. Ici quand il pleut, c’est en continue. Juste un petit passage par une des églises de la ville.

Nous rejoignons un petit spot près d’une plage où nous resterons deux jours. Nous bénéficions d’une très belle vue sur le littoral. C’est ici que Clément bâtira son plus grand château. Une journée d’ouvrage. Son chef-d’œuvre attire la curiosité de plusieurs enfants avec qui il finira par jouer. La construction, une activité qui favorise la rencontre…..

En chemin pour rejoindre le continent chilien, nous faisons une dernière halte au musée mythologique de l’île. Dans son jardin, un chilote, artiste à ses heures a sculpté, peint et mis en scène les personnages de la mythologie chilote. Ce musée fut assez surprenant. On vous laisse découvrir en image.

Parmi les plus connus, voici El Trauco et La Fiura
Le Trauco et la Fiura sont un couple inhabituel, que pourtant tout rapproche : leur laideur, leur petite taille, leur mauvaise haleine… et paradoxalement leur pouvoir de séduction sur les humains ! Lui, attire les femmes comme des aimants après avoir hanté leurs rêves érotiques, et elle, reste nue pendant des heures, coiffant son abondante chevelure avec son peigne de cristal en attendant que les hommes tombent dans son filet. Lui, est l’excuse parfaite pour les femmes célibataires qui tombent enceintes, et elle, symbolise la perversité féminine par excellence. Dans tous les cas, il ne faut pas les regarder dans les yeux : d’un coup d’oeil, il peut tuer et elle peut rendre fou.

Et la Pincoya

Femme à la beauté spectaculaire, elle symbolise la fertilité des côtes chilotes et la diversité de sa faune et de sa flore sous-marines. Elle apparaît souvent avec son mari, qui chante et la fait danser frénétiquement. Si elle danse vers la mer, l’année qui arrive sera abondante, si elle danse vers la plage, elle sera marquée par la pénurie.

dsc_4891

Une fois dans le ferry, nous disons au revoir à Chiloé. Destination Puerto Varas après une nouvelle escale mécanique au garage ivéco de Puerto Montt.

2 réflexions au sujet de « Chiloe … ses mythes, ses églises et son petit air de Bretagne…. »

  1. Avant tout commentaire je tenais à te féliciter mon Potmi pour cet énoooorme château de sable. C est le plus grand et le plus beau que j ‘ai vu de toute ma vie. A ton retour je me rejouirai d en faire un avec toi. Papou nous a appris petites a faire des ponts et des galeries pour faire passer l eau je te montrerai si tu ne sais pas faire.
    Chiloe est vraiment une ile pleine de charme. Je suis très fan de toutes ces couleurs. Ca change du béton parisien et egaie forcément le quotidien des habitants. Le beau temps est au rdv a en voir les photos du ciel. Profitez a fond encore et encore. Je vous embrasse.

    J'aime

  2. Une belle parenthèse pleine de douceur et de couleurs !! Les photos de famille sont très belles. Je reste impressionnée par ce château colossal bâti des mains de mon Clemzouillon… pas étonnant qu’il ait étiré les convoitises des autres bâtisseurs de passages!! Très sympa la promenade au musée… encore du jurassique…. les acteurs nous font vraiment partager leur plus grandes peurs!!!😁 Je vous embrasse bien fort et au plaisir de vous lire…. je retourne à mes valises…. départ pour le ski dans qq heures…. suis pas en avance ! Je vous aime!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.