Guayaquil

50 km plus tard et nous arrivons à Guayaquil. L’entrée dans la ville se fait sans trop de difficultés et le parking que l’on a choisi est rapidement accessible. Guayaquil, surnommée la « Perle du Pacifique », est la capitale économique de l’Équateur, son principal port de pêche, ainsi que la ville la plus peuplée du pays.

En nous garant sur le parking, nous sommes ravis car le propriétaire tient une douche à disposition des usagers et pour contrer l’humidité et la chaleur suffocante de la ville, c’est un vrai bonheur.

La journée du lendemain est consacrée à la visite de la ville. Nous partons en taxi en direction du parc Bolivar (ou Parque Seminario). Ce petit parc, situé face à la cathédrale de Guayaquil, était la Place d’Armes de la ville à l’époque coloniale. Elle est devenue un lieu plutôt insolite, le territoire d’environ 180 iguanes terrestres, peut être la seule ville au monde où on peut en trouver. La cohabitation avec les humains est plutôt pacifique. Malgré le fait que l’on était prévenus, 3 d’entre nous n’échapperons pas au pipi d’iguanes sur la tête au moment de passer sous les arbres.

DSC_7260

DSC_7277

La statue de Simon Bolivar et la cathédrale

DSC_7281

Nous rejoignons ensuite le Malecón 2000, une jolie promenade au bord du Rio Guayas, de 2,50 km de long où se succèdent monuments divers, musées, quelques miradors, une ancienne locomotive, des parcs de jeux, des petits jardins tropicaux, des fontaines et des petits stands de confiserie. La promenade dans les jardins est particulièrement agréable car régulièrement ombragée. Heureusement, car la température flirte encore avec les 30 degrés. On dégouline. Ce fut une bonne bouffée d’oxygène en pleine ville et une balade rafraîchissante à travers 1.5km de petits chemins , 350 espèces végétales et des bassins d’eau.

DSC_7296

DSC_7290

DSC_7307

DSC_7311

DSC_7308

Petit arrêt surprise pour les enfants près du musée d’histoire, activité légo. Au programme construction de véhicules que l’on commande ensuite via un programme informatique. Pour Lisa c’est création improvisée.

DSC_7333

Longer le malecon nous a permis de nous rendre ensuite au quartier historique de las Peñas, sur la colline du cerro Santa Ana. Las Penas est le premier quartier de la ville, il a été fondé il y a 400 ans. Initialement habité par des artisans et des pêcheurs, il se transforma au 20e siècle en riche quartier aux maisons luxueuses habitées par les intellectuels, hommes d’affaires et hommes politiques. Joliment rénové il y a quelques années et désigné Patrimoine culturel d’Équateur, on y va aujourd’hui pour découvrir son cachet bohême, marcher à travers ses rues colorées et sinueuses et monter jusqu’au sommet du Cerro Santa Ana.

Dans  les rues de Las Peñas

DSC_7336

DSC_7340

Les maisons typiques de Las Peñas

DSC_7346

En montant vers le cerro Santa Ana.

DSC_7352

DSC_7348

DSC_7343

Après une montée de quelques 444 marches, le Cerro Santa Ana nous offre un cadeau bien mérité: une vue panoramique, entre Guayaquil et le rio Guayas.

DSC_7355

DSC_7354

DSC_7353

Au sommet se trouvent la chapelle de la Virgen de las Mercedes et un phare, où l’on peut normalement monter gratuitement et qui offre un autre magnifique point de vue sur les environs du haut de ses 50 marches supplémentaires (il était malheureusement en cours de rénovation lors de notre visite).

DSC_7359

Le phare du Cerro Santa Ana

Nous avons adoré ce petit quartier avec ses jolies ruelles étroites et fleuries, ses maisons de bois peintes de couleurs vives repaires de nombreux artistes,

Nous reprenons le taxi pour notre dernière visite de la journée celle du parc historique de la ville et du Malecon 1900. C’est un véritable complexe entièrement gratuit, qui présente à la fois les traditions, l’architecture et la vie sauvage de la région. Dans cette réserve de 8 hectares, sont réunis notamment les espèces les plus représentatives des principaux écosystèmes de la côte équatorienne. Nous observons plusieurs espèces endémiques des zones tropicales du pays ainsi que 97 espèces de plantes endémiques de la province de Guayaquil.

Nous finissons notre journée par la balade sur le Malecon 1900. Ici sont reconstituées dans le style colonial, de belles façades du début du XXè siècle qui ornaient jadis les rues de Guayaquil. Parmi celles-ci, on compte de jolies demeures bourgeoises, une banque, un hospice et sa chapelle.

DSC_7498

DSC_7499

Nous arrêtons là notre visite de Guayaquil. La journée de demain est consacrée à l’intendance et au ménage. Nous laissons Rainbow au parking pour 12 jours tandis que nous nous envolons pour les Galapagos.

2 réflexions au sujet de « Guayaquil »

  1. Coucou les enfants.
    Je suis avec Marraine Francine à Paris et nous avons découvert et partagé ensemble vos deux dernières aventures. Ça nous a fait passer un bon moment en votre compagnie et avons pu admirer les paysages, les animaux et fleurs et les rues de Guayaquil.
    Nous vous souhaitons d’autres belles découvertes et attendons les photos et aventures aux Galapagos.
    Plein de bisous de nous deux. Mamoune et Marraine.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.