4 jours dans la forêt Amazonienne

Ce mardi matin, nous avons rendez-vous à Lago Agrio à 9h pour partir 4 jours et 3 nuits dans la forêt amazonienne. L’excitation est à son comble. En Equateur, l’amazonie représente uniquement 2% de toute l’Amazonie mais près de la moitié de la superficie du pays. Cette forêt tropicale humide est considérée comme l’un des habitats végétaux et animaux les plus riches et complexes du monde. L’Equateur compte 3 grandes réserves : la réserve Biosphère du parc national Yasuni, la réserve écologique de Limoncocha, et la réserve faunistique de Cuyabeno.

DSC_2222

Avec environ 450 km de long et 150 km de large, la réserve de Cuyabeno couvre une surface de 656 hectares de jungle amazonienne vierge. Connue pour sa grande diversité d’animaux, Cuyabeno est une forêt primaire située sur une zone inondable constituée de 14 lagunes interconnectées.
On enregistre ici une moyenne de précipitations annuelle d’environ 3000 mm; avec plus de 250 mm de pluie mensuelle pendant la saison des pluies (de mi-Mars à Août). La forêt abrite plus de 450 espèces d’oiseaux,  et une grande variété de fleurs tels les orchidées et les bromélias.

Nous sommes un petit groupe de 8 personnes à nous retrouver au point de rendez-vous : nous 4, 3 chinois et un néerlandais. Après 2 heures de bus qui nous retourne un peu le coeur, nous rencontrons Mauricio notre guide. Nous embarquons avec lui sur une pirogue à moteur sur le rio Cuyabeno pour rejoindre le cœur de la réserve et l’éco-lodge Guacamayo où nous allons séjourner.

DSC_2232

 

DSC_2218

DSC_1841

DSC_1838

DSC_1833

Pendant cette balade qui durera 2h nous commençons déjà à voir des animaux, malheureusement ce ne sera pas du fait de notre guide,  qui nous nous en apercevrons bientôt n’a ni l’œil ni la connaissance. Pas de chance pour nous, tous les autres guides du lodge sont compétents. Heureusement que certains d’entre nous ont de bons yeux. Nous voyons pêle-mêle :

Des singes capucins très discrets

DSC_0772

Des saïmiris curieux et malicieux

DSC_1934

 

Des singes moines très velus

 

DSC_0787

Des aras bleus et jaunes

DSC_0745

Des toucans

IMG_0432

IMG_0374

Un anhinga

DSC_0733

La pirogue, nous l’utiliserons régulièrement au cours de notre séjour. C’est lors de ces périodes de navigation que nous verrons la majorité des oiseaux et mammifères car les arbres sont plus bas le long des rives et la lumière du jour pénètre plus facilement tout au long des bords des rivières. Dans la forêt, les animaux sont plus difficiles à observer, car trop hauts à la cime des arbres.

Les deux heures passées nous débarquons sur un petit ponton. Un membre du personnel nous accueille avec un jus de fruits frais. Nous faisons rapidement le tour du propriétaire. Quelques touristes sont déjà présents à notre arrivée. Nous retrouvons des français croisés précédemment aux Galapagos. Les lodges en bois plutôt rustiques mais spacieux sont cernés de végétation. Ici, on fonctionne avec les panneaux solaires (on a de l’électricité du matin jusque 21h après on passe à la bougie), la récupération d’eau de pluie, les biodigestors (des bactéries qui digèrent les déchets des toilettes).
Une tour d’observation permet d’observer librement les oiseaux au sommet de la canopée. On sent déjà que ces trois jours vont avoir un petit goût de paradis.

DSC_1515

Vue du mirador sur les lodges

Après un déjeuner copieux et délicieux, place à la digestion. L’après-midi est tranquille. On papote en groupe. Certains font une sieste, pour d’autres c’est une initiation à la fabrication de bracelets.

DSC_0800

puis Clément qui a répéré une corde au bord de la rivière en profite pour jouer à Tarzan. On est moyennement rassuré, la veille, il y avait un anaconda en train de muer juste sous le ponton mais les guides sont très zens. Il faut juste ne pas aller trop au milieu de la rivière. Ok on fait confiance.

 

 

 

En fin d’après-midi, nous reprenons la pirogue direction une Laguna.

 

Le long des rivières étroites ….des  hoazins

DSC_1528

DSC_1915

1 petits boa de 2 à 3m de long

DSC_1547

Des oiseaux divers

DSC_1900

DSC_1538

DSC_1279

Nous faisons une halte pour observer les Botos, dauphins roses d’Amazonie qui vivent en eau douce notamment au croisement des rivières plus poissonneuses

DSC_1346

Pendant la saison des pluies, la laguna se transforme en grande zone inondée avec des lacs, des rivières et des criques interconnectés. Elle s’assèche ensuite à la saison sèche. C’est une véritable végétation de marais que l’on découvre avec des arbres Macrolobium immergés en partie.

DSC_1360

DSC_1249

DSC_1247

Ces arbres sont la résidence d’innombrables épiphytes tels les bromélias et les orchidées.

DSC_2205

DSC_1276

Le jour commence à décliner doucement. Le niveau de la lagune étant trop haut pour les caïmans et autres reptiles, les guides nous invitent à une petite baignade au soleil couchant. Instant de grâce au milieu de ce territoire silencieux où on se sent seul au monde.

DSC_1975

DSC_1403

DSC_1394

DSC_1363

DSC_1953

 

Sur le chemin du retour, nous croisons un autre boa actif cette fois

DSC_2104

DSC_2087

De retour au lodge, premier contact avec des tarentules qui logent sur les toits des maisons

 

DSC_0886

DSC_0888

Après une nuit fortement pluvieuse et continue, je me lève à 6h du matin pour tenter de voir les oiseaux du haut du mirador. Jairo, le super guide est déjà là. Il connaît le nom de chaque oiseau et peut imiter le cri de certains d’entre eux. Impressionnant !!

Nous verrons entre autres  des rapaces,

DSC_1542

des geais

DSC_1031

DSC_0971

des sortes de picvert

DSC_1041

des toucans

DSC_2159

DSC_1319

des perruches

DSC_1053

DSC_0926

Des aras en vol

DSC_0902

A 9 heures, après le petit déjeuner, nous partons, équipés de nos bottes et ponchos, pour une randonnée pédestre de 3 heures 30 dans un coin de forêt en partie inondé.

 

Mauricio nous présente quelques arbres et plantes médicinales. Le temps est à la pluie ce matin

 

Nous découvrons l’arbre à quinine utilisé pour soulager les articulations, l’arbre à curare dont la résine est utilisée pour la chasse (on en met au bout des flèches des sarbacanes) ou pour anesthésier le corps en cas d’opération.
Nous découvrons aussi un arbre qui produit une résine inflammable,

Des feuilles sur lesquelles on peut écrire

IMG_0311

Nous traversons des petits cours d’eau…

 

Passons sur des petits ponts improvisés….un petit avant goût d' »into the wild »

 

Nous croisons divers champignons et plantes …

 

 

 

 

Toute cette verdure bourdonne de vie, insectes, oiseaux, chenilles, papillons etc. Nous regardons travailler une colonie de fourmis feuilles : chacune transporte un bout de feuille, ces feuilles seront ensuite mâchées et les fourmis les laisseront moisir ; car, sur cette moisissure, vont se développer des champignons dont elles se nourrissent … Sacrée organisation agricole.

 

Nous faisons la connaissance de  l’araignée pescador qui marche sur  l’eau et qui fit quelques frayeur à Franck

DSC_2053

Nous goûtons des mini-fourmis et leurs oeufs au goût de citron, qui vivent dans les branches d’un arbre qui produit du sucre

 

Nous regardons de loin les venimeuses fourmis balles. Leur morsure est aussi douloureuse qu’une blessure par balle ! d’où leur nom.

Et surtout nous pataugeons comme des fous dans la boue…au risque d’en perdre nos bottes.

 

 

Lisa sera parfois portée par Mauricio tant on s’enfonce à certains endroits

 

Il y a aussi celle que nous avons cherché mais que nous n’avons pas vu (mais les copains l’ont vu) : La grenouille rubis, un magnifique petit reptile de 2cm de long qui possède un venin mortel : 1 goutte suffit à tuer 3 humains en 3 mn… Flippant non!!

IMG_0329

Le retour se fait à la rame…. C’est long mais très chouette pour l’observation

DSC_1240

 

Le soir nous partons à nouveau en pirogue pour le night tour à la découverte de la vie nocturne. Nous sommes tellement contents car nous avons réussi à nous incruster dans l’autre groupe avec Jairo, le super guide.

Le ton est immédiatement donné. Sur le chemin, nous voyons nos premiers paresseux

DSC_1388

IMG_0199

IMG_0196

Des chauves-souris

IMG_0188

Des singes moines

DSC_0795

DSC_0790

Nous faisons chanter de petites abeilles dans leurs ruche en criant MARCHE !!! tous ensemble. En fait le son qu’elles émettent est du au frottement de leurs ailes contre la paroi. Belle technique d’intimidation

DSC_1337

Puis petite session de pêche aux piranhas.

 

Nous continuons la journée avec le coucher de soleil sur la lagune. Nous avons à peine le temps d’entrevoir un caïman près de la rive qu’il a déjà disparu. Nouvelle session baignade

 

DSC_1410

DSC_1406

DSC_1363

DSC_2004

DSC_2003

Nous débarquons pour la balade nocturne au milieu de la forêt. Armés de lampe de poche, on s’aperçoit vite que tout bouge autour de nous. Les insectes sont nombreux et parfois très proches tant la végétation alentour est dense et les chemins étroits. On doit être vigilants et regarder ou l’on pose ses mains. Nous sommes en territoire hostile et certains spécimens pourraient nous laisser un souvenir douloureux.

 

Cependant quel régal, nous verrons une araignée-banane, l’une des plus venimeuses du monde

DSC_2026

une araignée-scorpion qu’une des allemandes approchera de très près

 

DSC_1429

L ‘araignée du diable

DSC_1158

D’autres araignées colorées ou qui se fondent dans leur environnement

 

 

Une grosse et magnifique cigale

DSC_2048

Des sauterelles feuille

DSC_1437

DSC_1476

Des grenouilles en pagaille

img_9484

La grenouille singe

 

La grenouille cristal (ci-dessus). On voit son coeur battre

et d’autres spécimens

 

Des chenilles

DSC_1705

DSC_1439

Des phasmes

DSC_1468

Une tarentule

DSC_1495

Un scorpion

img_9474

Et autres créatures nocturnes

 

DSC_1498

 

Le 3ème jour, après une nouvelle nuit pluvieuse, nous  partons 1h30 en pirogue pour visiter la communauté Siona.

DSC_1845

Quelques installations et maisons

 

 

Au programme, fabrication de galettes de manioc avec une femme du village.
Récolte et épluchage des racines de manioc

 

 

DSC_1654

Lavage

img_9501

Râpage

 

Essorage pour enlever l’eau et l’amidon

 

Tamisage et Cuisson

 

Il n’y a plus qu’à déguster

 

DSC_1657

Nous goûtons également divers fruits et légumes cuisinés ou non, ainsi que du poisson cuit à l’étouffée dans des feuilles de bananiers.

 

 

Nous faisons ensuite sauter le rdv avec un chaman – sorte de prêtre, médecin, conseiller – qui devait nous faire une séance de purification physique et mentale au moyen d’orties mais en voyant le résultat sur le dos de Philippe et de l’asiatique qui l’a fait la veille, nous déclinons la proposition. On ne veut pas payer pour se faire flageler. Nous préférons nous promener à nouveau dans la jungle.

 

 

 

 

 

 

Nous apercevons de magnifiques aras rouges

 

 

Mauricio nous emmène voir l’arbre de vie, un « Ceibo » de 400 ans et 50m de haut, il est magnifique.

 

 

 

Dans la forêt

 

IMG_0321

grenouille feuille

Clément se lance dans une partie de foot avec les enfants du village

DSC_1722

Le soir, étant peu nombreux, nous avons réussi à négocier un nouveau night tour. Nous partons explorer les alentours du lodge avec Mauricio et Dober, notre conducteur de pirogue. Ici encore, nous nous régalons de la vie nocturne.

 

IMG_0299

DSC_2132

DSC_2017

DSC_1858

Un boa de l’autre côté du rio

DSC_0853

DSC_0861

Le dernier jour, nouveau réveil à 6h du matin pour observer les oiseaux depuis le mirador de l’écolodge puis retour en pirogue jusqu’au bus avec observation de quelques animaux notamment les singes laineux et retour à la civilisation.

DSC_1886

DSC_1868

DSC_1880

Vraiment dur de quitter ce paradis végétal et animal…. Un véritable coup de coeur ! On aurait tous bien aimer prolonger de quelques jours.

6 réflexions au sujet de « 4 jours dans la forêt Amazonienne »

  1. salut les de Briey !

    brrr tous ces animaux me font froid dans le dos cela me rappel lorsque j avais ete mange par sangsus sur la cote est autralienne… en tout cas pour vous pas de piqure c est l important, et vos rectines s en souviendront c est certain . !
    dites vous me rapporter de la seve de l arbre qui soulage les articulations ce sera top pour mes articulations ! je vous embrasse tous bien fort , vivi.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.